LES HOMMES & LE STRETCHING: INCOMPATIBLE?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

« Moi faire du stretching?! ÇA, c’est pour les tapettes! J’ai pas que ça à foutre moi, faire des trucs qui servent à rien! »

A cela j’ai envie de répondre de ma très douce voix de « gentille fille »:

« C’est sûr quand je vois comment t’es raide comme un piquet, toi, c’est plus facile de dire que c’est un truc inutile! » Sans compter que j’ai aussi envie de faire volte face et d’envoyer un taquet monumental aux blaireaux qui tiennent ce genre de discours homophobes! Parce que ça voudrait dire que le stretching ne correspondrait qu’à une partie de la population ayant des orientations sexuelles spécifiques? Triste monde fait de tant d’idées reçues….

LE STRETCHING & LES FEMMES: LES CLICHES

Dans mon dernier article Féminité et musculation, j’ai évoqué cette idée reçue que le stretching apparait comme étant une activité strictement féminine contrairement à la musculation qui, à l’inverse, semble pour beaucoup être une discipline uniquement réservée aux hommes dont sont « bannies » les femmes « fragiles » que nous sommes.

D’ailleurs lorsque vous tapez dans Google « stretching », vous tombez quasiment que sur des images de femmes en train de s’étirer, si si je vous assure, allez jeter un oeil pour vérifier mes propos.

Evidemment, nous (pour ne pas dire « vous ») sommes beaucoup influencés par ces images de danseuses gracieuses et félines qui s’étirent comme d’agiles chats; images qui nourrissent parfaitement l’idéal que l’homme se fait de la femme: douceur-grâce-fragilité. Peut-être avez vous alors peur de vous transformer en ballerina en tutu par un coup de baguette magique en faisant juste 2/3 étirements? Come on, les gars, arrêtez de faire « vos meufs! »

LE STRETCHING & LES HOMMES: LES CLICHES

Les ‘gros pecs’ que je connais (je le dis avec amour, je les aime beaucoup) du plateau muscu ne font pas exception à la règle. Entre ceux qui pensent que le stretching n’est que de la «relaxation » gentille (je vous invite alors à venir vous étirer avec moi, on en reparlera après;-)) et ceux qui craignent de voir leur biceps ou leur pecs s’atrophier par quelques étirements post séance, (ce qui les fait déserter les cours de stretch) on n’est pas sorti de l’auberge!

Comme si votre taux de TESTO allait diminuer sur le champ! Ahahaha, est-ce que je peux vous sortir un « PTDR » ou « MDR » ou c’est « has been » en 2020?

Bon ok, exception faite de certains parmi vous qui depuis des années se sont mis à suivre les cours de stretch made in BODY REBOOT, notamment ceux de Mariana, la créatrice du concept, ancienne danseuse professionnelle, coach sportif et passionnée du corps humain. Par le choix de ses exercices et la précision de ses indications dans ses cours, elle a réussi à «amadouer » la plupart de nos amis body boys réfractaires à cette activité au début, qui sont maintenant devenus accrocs!

 

Car en cela réside LE secret: arriver à vous guider afin que vous sachiez OU et QUOI ressentir; la pratique devient alors complètement différente et prend une toute autre dimension. Votre corps vous dit alors un grand NAMASTE!:-) car via les cours de stretch vous l’aérez, vous le faites respirer, vivre et s’activer d’une manière autre que lors de vos séances de muscu. Les hommes en question auxquels je pense ont notamment remarqué qu’ils avaient moins de blessures post entrainements, et qu’ils étaient également plus performants.

Vous voulez comprendre pourquoi? C’est très simple: pour bien « muscler » un muscle, si je puis m’autoriser cette redondance, il faut avoir de la « matière » à muscler. Je m’explique, si vous voulez le raccourcir (ce que vous faites en contraction classique dite ‘concentrique’ lors d’une séance de musculation, il faut que vous puissiez également l’étirer sur toute sa portion/dans toute sa longueur. Autrement dit, plus vous pourrez éloigner et rapprocher les points d’insertion et de terminaison de vos muscles et plus vous aurez une grande amplitude de travail et donc plus de contraction musculaire, ce qui rendra alors votre mouvement plus efficace.

Exemple: pour effectuer un squat efficient, Messieurs, vous devez être souples des cuisses mais surtout des fessiers (sinon votre bassin basculera en rétroversion et la charge se répercutera alors directement sur le bas de votre dos aïeaïeaïe plutôt que vos cuisses/jambes). Idem pour vos pecs, si vous ne faites que des développés couchés sans étirer vos pecs alors les fibres musculaires de ces derniers resteront raccourcies et vous n’aurez pas une aussi grande amplitude de mouvement vous permettant de les travailler sur toute leur portion. Résultats: vous serez alors « moins dessinés » que vous le souhaitez, et vous risquez d’être en « retard de pecs », comme vous dites souvent…

 

Musculation des cuisses avec les squats en guidé à gauche et musculation des pecs à droite

Etirement des quadriceps à gauche et étirement pour les pecs à droite

Par ailleurs, tout comme les aficionados de muscu purs et durs ne sont pas forcément fans de stretch mais devraient pourtant s’y mettre, les danseurs professionnels par exemple, ne doivent pas seulement que s’étirer mais également faire un peu de musculation et renforcement afin de conserver leur force et les propriétés ‘contractiles’ de leurs muscles. Ce n’est pas pour autant qu’ils perdront leur allure de danseurs (car là encore s’entraîner en musculation ne veut pas forcément dire charger comme un malade mais travailler en conscience), tout comme ceux qui font de la muscu et qui pratiquent le stretch ne perdront pas leur masse musculaire en s’étirant.

POUR RESUMER: Tout comme les femmes qui pratiquent la musculation n’en sont pas pour autant moins féminines, Messieurs vous n’en serez pas moins «hommes » à suivre quelques cours de stretching;-)

LES BIENFAITS DU STRETCHING POUR TOUS

Et malheureusement, dans cet inconscient collectif qui voit et associe les étirements uniquement à la danse classique, et qui ne semblent être d’aucun interêt pour les non danseurs, nous en oublions tous les bénéfices physiologiques pour notre corps quand nous les pratiquons à notre propre niveau et en conscience. Car oui, nous n’avons pas tous vocation à faire des prouesses artistiques comme les danseurs du ballet de Tchaïkovski et heureusement d’ailleurs!

Mais en gros pour résumer, sachez qu’en pratiquant le stretching:

=> vous allez améliorer l’élasticité et la flexibilité de vos muscles, ce qui vous aidera petit à petit à vous sentir plus libres dans vos mouvements (comme expliqué précédemment).

=>vous allez gagner en amplitude articulaire (très important pr prévenir les chutes surtout lorsque l’on avance en âge).

=>vous allez (last but certainly not least) PREVENIR LES DOULEURS: car en étirant nos muscles nous étirant en même temps nos fascias, les enveloppes musculaires des muscles qui ont beaucoup de terminaisons nerveuses et qui risquent de ne plus glisser normalement les unes sur les autres comme elle sont censées le faire, si elles ne bougent pas (ce qui peut créer des fibroses à l’origine de vos douleurs).

En pratiquant le stretching votre corps sera alors plus équilibré ce qui le rendra plus harmonieux et élégant. Ce résultat est directement en lien avec un corps sans compensation et donc sans douleur. Car en stretching et surtout chez BODY REBOOT, l’objectif principal n’est pas de viser la performance ou l’esthétique mais le bien-être. Mais si un corps est libéré de toute douleur et équilibré, l’esthétique et l’élégance de celui-ci en découleront naturellement.

Retenez que les bienfaits physiologiques du stretching sont valables indépendamment de votre niveau, de votre âge ou de votre sexe 😉

 

SE PRENDRE EN CHARGE « de manière active » AVEC LE STRETCHING

Combien parmi vous sont déjà allés chez le kiné, l’osthéo, ou le chiro, parce que vous étiez en train de souffrir le martyre à vous taper la tête contre les murs à ne plus savoir quoi faire de vos douleurs lancinantes (dos-cervicales-épaules pour les grands classiques)?

I HAVE A QUESTION FOR YOU: Pourquoi attendre d’être à l’article de la mort et d’être obligé de lâcher minimum 70 EUR si vous pouvez commencer à vous prendre en charge vous même avec quelques étirements ou auto massages bien ciblés? Pourquoi forcément attendre d’aller mal et remettre entre les mains de quelqu’un d’autre que nous toute la responsabilité de notre bien-être corporel si nous pouvons déjà à titre préventif commencer par nous prendre par la main?

C’est ce que nous enseignons chez BODY REBOOT lors de nos coachings individuels car comme déjà évoqué, notre objectif est de vous aider à prendre conscience de votre corps et de le comprendre pour vous mener progressivement sur le chemin de l’autonomie. Notre but: vous aider en vous « enseignant », puis vous laissez voler de vos propres ailes! Désolée si cette dernière phrase fait un peu cucu…

Nous vous laissons consulter le témoignage d’Antoine, un de nos élèves afin d’illustrer nos propos.

Le concept BODY REBOOT est également utilisé dans les cours de gym douce/stretching au sein de l’association sportive MOVING FORWARD qui intervient dans les 16ème, 4ème et 6ème arrondissements.

CONCLUSION

Tout comme les fillettes ne sont pas censées jouer uniquement à la dinette et les garçons aux petites voitures, il est grand temps de sortir des clichés qui nous font penser que la musculation n’est réservé qu’aux mecs et le stretching qu’aux nanas. Un corps musclé et souple a autant d’intérêt pour un homme que pour une femme et la résistance et la souplesse d’un corps sont 2 qualités physiques qui n’ont rien à voir avec le genre auquel nous appartenons.

Alors , encore une fois, et avec un peu plus de véhémence (en m’énervant sur les touches de mon Mac) je vous en conjure, arrêtez s’il-vous-plait de vous ‘masturber’ avec de faux problèmes et diktats de ce type là. On ne parle pas de féminisme ici mais de bon sens. A bon entendeur..;-)

Jessica B.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>