INTELLIGENCE du CORPS: Déprogrammer pour reprogrammer

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

VIVRE UNE VIE PLUS « CONSCIENTE »

QUESTION DU JOUR: Et si prendre soin de soi commençait en réalité par mettre plus de conscience dans sa vie en prenant soin d’abord de l’intérieur de son corps plutôt qu’uniquement de son aspect extérieur?

Et si prendre soin de soi ne revenait plus uniquement à se badigeonner de crèmes de beauté et à se maquiller, ou encore à porter de jolis vêtements, mais plutôt à manger sainement et à consacrer du temps à la pratique d’une activité physique régulière?

Et s’il était maintenant grand temps de revenir à nous, à notre corps, en comprenant comment l’habiter et en prêtant une attention toute particulière à nos pensées, à nos paroles, à nos émotions, afin de chercher à mener une vie plus consciente envers nous mêmes mais également envers les autres. 

VERS PLUS DE CONSCIENCE DU CORPS

Donc, vous l’aurez compris aujourd’hui je souhaite vraiment vous parler de conscience et de conscience du corps. Cette conscience du corps, primordiale, est loin d’être innée chez tout le monde, surtout dans notre société qui met plus l’accent sur l’intellect au détriment du corps en lui même, souvent relégué au second plan.

Il faut avoir une tête bien pleine, accumuler les connaissances, être cultivé, le mental étant plus « reconnu » et valorisé que tout ce qui à trait au corps. On oublie que trop vite cette faculté d’intelligence du corps.

L’INTELLIGENCE DU CORPS : APPRENDRE A UTILISER NOTRE « MAISON »

Et autant il existe des livres pour apprendre sur tous les sujets possibles et inimaginables, autant quand nous naissons personne ne nous livre une notice nous expliquant comment utiliser, maîtriser notre corps. Et pourtant celui-ci est de loin bien plus « intelligent » et complexe à se servir qu’une simple machine à laver que nous pourrions  commander sur Amazone:-)

Certains d’entre nous naissent avec une « intelligence du corps » innée, ce pouvoir de  maîtrise incroyable de leur corps par leur cerveau, cette faculté à activer les bons muscles pour le bon geste, leur permettant de réaliser des postures ou des mouvements de haut niveau, comme c’est le cas de certains danseurs, que d’autres n’arriveront jamais à faire même en s’entraînant toute leur vie. Nous ne sommes donc pas tous égaux à ce niveau là dès la naissance.

Mais même si nous ne sommes pas tous destinés à devenir des danseurs professionnels,  et n’aspirons pas tous non plus à acquérir un tel niveau, il est cependant plus que nécessaire d’apprendre à minima le fonctionnement de cet outil magnifique qu’est notre corps, tout comme nous apprenons à utiliser notre outils qu’est le cerveau. Et cela, avec l’objectif de mieux vivre au quotidien, sans douleurs, dans ce corps qui nous porte et nous soutient au quotidien. 

BODY REBOOT: DEPROGRAMMER POUR REPROGRAMMER

Chez BODY REBOOT, nous cherchons à lutter contre les compensations du corps et les douleurs en déprogrammant les mauvaises habitudes en matière de posture et de mouvement et en reprogrammant les bonnes. Notre enseignement, passe tout d’abord par une prise de conscience (nécessaire à tout changement), de la posture ainsi que de la façon de se mouvoir.  

L’importance de la bonne posture

Apprendre à adopter une posture juste et équilibrée nous permettra de prévenir et lutter contre les compensations du corps, et donc de prévenir les douleurs. Et un corps sans compensation sera un corps équilibré et élégant. 

C’est par exemple le cas quand vous avez mal aux genoux et que c’est votre démarche « en canard » qui est à l’origine de vos douleurs avec le non respect de l’alignement de vos jambes, comme on vous l’explique dans notre vidéo mal de genoux: explications complémentaires.  

Vous ne pourrez commencer à agir et à travailler sur la rééducation du réalignement de vos jambes, que si vous prenez pleinement conscience de votre posture.

Chez BODY REBOOT , notre accompagnement vise à développer cette intelligence du corps. Les gens doivent comprendre que cela passe par la compréhension et la réappropriation du corps d’une manière consciente. 

Un autre exemple est celui des scolioses « légères », qui sont fréquentes, à force de porter toujours notre sac sur la même épaule. Pour pouvoir commencer à travailler sur la rééducation de notre colonne, en alignant nos hanches et nos épaules, comme on vous l’explique dans notre vidéo sur la scoliose, nous devons commencer par prendre conscience de notre posture, encore une fois.

Car notre corps fixe souvent une position dans laquelle nous nous sentons en général droits, alors que nous sommes en réalité « tordus ». Et c’est seulement en général lorsque nous nous voyons en photos que nous prenons conscience et réagissons avec effroi à ce que nous voyons. 

Se faire prendre en photo est alors intéressant pour cette prise de conscience préalable au travail de correction et de rééducation. 

L’importance du geste juste

Nous voyons dans notre métier de coach au quotidien, beaucoup de pratiquants de musculation avec des trapèzes supérieurs sur développés et des « cous de vautour » prononcés. Cela est dû à une pratique de la musculation du dos, des pectoraux, ou encore des bras inappropriée. Cette pratique engage uniquement le trapèze supérieur avec impact sur les cervicales, ce que nous appelons chez Body Reboot, travailler par « au dessus » au lieu de travailler par « en dessous », c’est-à-dire par les dorsaux avec les épaules basses fixées à l’extérieur du buste.

Dans ces cas là, vous risquez fortement de vous déclencher des douleurs de nuque et de trapèze chroniques. Et de plus, les gestes réalisés sont alors beaucoup moins efficients.

Exemple de travail du dos au tirage horizontal  avec le bon placement et geste à gauche (colonne engagée et cervicales étirées) et les mauvais à droite (omoplates serrées et cou de vautour).
 
Exemple d’un travail de triceps sur banc avec le bon placement et geste à gauche (tête relâchée et épaules basses avec non engagement du trapèze et les mauvais à droite (tête relevée avec ‘cou de vautour’ et engagement du trapèze).

Il faut alors apprendre à activer certains muscles « endormis » afin de réussir à réaliser le geste de la bonne manière, c’est-à-dire avec les muscles qui sont censés faire le mouvement normalement.

Pour en savoir plus sur ces erreurs de posture et les corrections nécessaires à réaliser, allez lire nos articles suivants:

Musculation et douleurs cervicales

Musculation des biceps et douleurs cervicales

Douleurs cervicales et musculation des triceps

Douleurs cervicales et musculation des épaules

Car il faut que vous sachiez que si vous n’arrivez pas à avoir les bonnes connexions musculaires pendant vos entraînements, vous n’arriverez pas à developper les bons muscles car ils ne seront jamais stimulés. 

C’est par exemple le cas pour vous les hommes lorsque vous travaillez vos pecs et que vous n’arrivez pas à en avoir en invoquant souvent des problèmes d’insertions musculaires. On vous explique pourquoi dans notre article Comment obtenir des pecs de Jedi.

Eveiller les zones « mortes » 

Un autre exemple que nous pouvons citer: le renforcement des abdominaux. Faire des abdos c’est super à la mode même si la plupart d’entre vous sentez malheureusement tout sauf vos abdos d’ailleurs! Car vous nous dites souvent que ça tire dans la nuque et les trapèzes et non dans les abdos, que vous n’arrivez pas à engager, car vous faites le mouvement avec les «mauvais muscles », les muscles censés travailler étant « endormis ». 

On vous explique comment les travailler de manière efficace, dans notre vidéo Abdominaux et souplesse du dos.

Evidemment, chez BODY REBOOT, nous sommes bien conscients qu’entre comprendre intellectuellement comment faire un mouvement et arriver à réaliser celui-ci physiquement (et le ressentir de la bonne manière) dans son corps , il y a un monde! 

Cela requiert un travail de rééducation précis, subtil et régulier de son corps, qui se fait millimètre par millimètre. Et une certaine humilité aussi, car il faut avant tout accepter de « déprogrammer », désapprendre tout ce que l’on a appris jusque là, consciemment ou inconsciemment d’ailleurs, pour le réapprendre de la bonne manière en « déprogrammant son corps ». Jusqu’à ce que, un jour, vous, enfin votre corps, ait le déclic!:-) 

Il s’agit d’un processus plus ou moins long selon chacun qui nécessite beaucoup de patience et de persévérance, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle! Il s’agit en fait d’un processus, « long terme » qui va à l’encontre de nos habitudes à avoir tendance à vouloir faire plein de choses rapidement pour obtenir des résultats sur le court terme.

Quel chemin emprunter

Si vous êtes prof de sport, de danse, etc. et que vous lisez cet article vous comprendrez sûrement de quoi je parle. Demander à un élève de réaliser un mouvement qui vous parait évident pour vous, ne le sera pas nécessairement pour lui. Transmettre à un élève ce qu’il est censé ressentir dans son corps afin de réaliser un geste est très subtil et nécessite une pédagogie très fine et adaptée à chaque élève. 

   

 

Les corrections et ‘spotting’ (les « touchés » dans le jargon sportif) sont plus que nécessaires, car si pour la majorité d’entre nous, nous apprenons en regardant, nous sommes aussi kinesthésiques, c’est-à-dire que nous apprenons également à reproduire un geste ou un mouvement parce que nous l’avons ressenti dans notre corps.

 

 

Chez BODY REBOOT, l’important n’est pas quel mouvement vous faites ou la posture que vous adoptez, mais plutôt comment vous le faite, quel chemin vous empruntez (dans votre corps) pour y arriver.

 

CONCLUSION

Au moment où nous vivons tous une vie à 100 à l’heure et où nous devons chaque jour rationaliser nos efforts et être toujours plus productifs, il ne faut pas oublier l’importance de revenir à nous mêmes pour arriver à nous recentrer via notre corps, trop souvent oublié.

Ce n’est qu’une fois conscients de celui-ci, que nous pourrons commencer à en développer sa maîtrise en acceptant de désapprendre pour réapprendre à s’en servir de la bonne manière.

Nous pensons chez BODY REBOOT que chercher à s’occuper de son corps afin de prévenir les douleurs et le rendre fort doit devenir un travail de rééducation quotidien. Cela doit devenir un placement à long terme et, encore plus, un objectif de vie.

« BODY REBOOT: DEPROGRAMMER POUR REPROGRAMMER »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>