Douleurs et déformations du corps: l’importance de prendre conscience de sa posture au quotidien

La posture: des êtres humains déformés et en souffrance

L’autre jour j’étais à la pharmacie, et devant moi une femme, qui paraissait avoir du mal à se tenir debout, était en train d’acheter des gels anti inflammatoires. Je l’entendais expliquer au pharmacien qu’elle en avait besoin très vite car elle souffrait vraiment du dos et de la nuque depuis un moment, que « ça ne passait pas et qu’elle ne savait plus quoi faire »! Cette femme, qui devait avoir eu « jadis » de l’allure, paraissait totalement diminuée simplement par sa manière de se tenir.

J’aurais aimé pouvoir lui expliquer comment sa posture, totalement déformée, était à l’origine de sa souffrance, mais n’étant pas dans un sitcom TV à la Friends où tout est permis, il me paraissait assez compliqué de dégainer mon portable et de me mettre à la mitrailler devant tout le monde. 

Dans un monde où tout serait possible, j’aurais voulu m’avancer et lui dire « Excusez moi, serait-il possible que je vous prenne en photo tellement vous êtes tordue? C’est juste pour vous expliquer»!

Mais bien loin de moi l’idée de me prendre un pain dans la tronche au beau milieu de la pharmacie de mon quartier!

Posture et esthétisme: bonjour « cou de vautour » et ventre relâché

En fait la posture de cette dame ressemblait à cela. 

Elle était hyper cambrée, avait le ventre relâché, et son cou, tout comme son ventre partait lui aussi vers l’avant. Elle avait ce que l’on appelle chez BODY REBOOT, un cou de vautour. On vous explique ce qu’est un cou de vautour en détail et comment le corriger en cliquant ici.

Un élève qui au travers d’une rééducation posturale a travaillé sur sa posture et sur son « cou de vautour »

Et le cas de cette femme est loin d’être isolé. Cette posture de relâchement nous la voyons très très souvent dans notre travail, dans la rue, dans le métro etc…C’est une déformation posturale assez répandue chez la plupart des gens, surtout lorsqu’ils avancent en âge.

Le non travail ou la non activation des muscles entraine leur relâchement, qui, accentué par la gravité, par la sédentarité, amène notre squelette à se tasser et se déformer un peu plus avec le temps.

 

Et si nous ne travaillons par notre corps et plus particulièrement la force et la souplesse de nos muscles, nous nous acheminons lentement vers le chemin de la « rigidification» musculaire et du tassement articulaire, ce qui a pour conséquence directe la déformation de notre posture.

Posture et douleurs

Au delà de l’aspect esthétique, le problème le plus important et handicapant de la mauvaise posture est la douleur. 

Car même si avoir une mauvaise posture peut ne pas forcément faire souffrir au début, petit à petit et sur des années, celle-ci va engendrer un déséquilibre musculaire du corps, amenant celui-ci à compenser. Ce sont ces compensations qui vont amener certains muscles à travailler deux fois plus à la place d’autres muscles qui deviendront alors inactifs. 

Les muscles surcontractés en permanence auront alors plus de chances d’être sujets à des blocages circulatoires (sang, lymphe), entraînant à leur tour des contractures musculaires ou « trigger points » à l’origine de douleurs.

Ces phénomènes de déséquilibres musculaires, nous les subissons tous à différents niveaux (car l’équilibre parfait du corps n’existe chez personne) mais ils sont accentués par le manque d’activité physique et la sédentarité de nos vies actuelles.

Agir maintenant en commençant à prendre conscience de sa posture au quotidien

Cela signifie sortir de cette « passivité » dans laquelle nous nous engluons trop souvent pour appuyer sur le bouton « on ». Cela implique être prêt à une certaine introspection de soi, de son corps, de ses ressentis et la volonté de vouloir être désormais partie prenante de sa propre santé et rééducation de son corps.

Car il nous faut admettre que nous vivons dans un monde où nous choisissons la plupart du temps de nous laisser « porter »:

=> nous mettons des ceintures posturales censées nous redresser plutôt que d’apprendre à nous redresser pour de vrai en activant les seuls et vrais muscles qui sont censés le faire

=>nous mettons des ceintures lombaires lorsque nous avons « mal aux reins » comme dirait mon grand père  papi Robert 🙂

=>nous allons chez le kiné pour faire une rééducation seulement une fois que nous nous sommes fait mal; séances durant lesquelles d’ailleurs nous faisons des exercices rééducatifs la plupart du temps passifs via des machines fonctionnant à base d’ultrasons.

=> Nous prenons des cachets pour aller mieux une fois que ça ne va plus en préférant acheter des tas de pilules prescrites par la médecine allopathique, plutôt que de s’atteler à faire tout ce qui est en notre pouvoir en amont.

Changer les mentalités et accepter de se prendre en charge en amont

Vouloir passer de l’autre côté de la force signifie ne plus être dans cette passivité constante à attendre que tout vienne de l’extérieur alors que nous pouvons, nous, apprendre à entretenir cette machine formidable qu’est notre corps. Le mode d’emploi de celui-ci n’est certes pas livré avec la cigogne quand nous arrivons dans ce monde, mais nous avons un cerveau qui nous permet de réfléchir et d’apprendre à nous en servir, seul ou avec l’aide de professionnels. 

Sans forcément avoir pour objectif devenir des athlètes de haut niveau, nous devrions prendre rendez-vous avec nous même de manière hebdomadaire (et arborer fièrement des tshirts de type « jpeux pas j’ai stretching », ou « jpeux pas j’ai cardio-muscu ») exactement comme si nous avions un rendez-vous chez le médecin que nous ne pouvons pas annuler.

Si ces activités étaient d’ailleurs enseignées au collège ou au lycée au même titre que le volley ou le badminton, cela permettrait-il peut être de construire de futures adultes en meilleure santé physique, ayant une meilleur conscience du corps.

Je vous invite d’ailleurs à lire mon dernier article sur l’importance de la pratique du stretching, de la muscu ainsi que du cardio

 Nous devrions faire de ces pratiques des activités amusantes  de découverte de nous mêmes en retrouvant un peu notre âme d’enfant et en apprenant à exercer notre corps comme si c’était un jeu. Apprendre à travailler la force et la résistance de celui-ci sans se mettre la pression, à son rythme et travailler sa souplesse en douceur; vous pouvez vous dire que vous essayez d’imiter votre chat (si tant est que vous en ayez un:-)

CONCLUSION

Nous sommes des êtres vivants et non pas des morts vivants.

Nous devons apprendre à prendre soin de notre corps autant que notre esprit, de notre enveloppe autant que notre intellect. Même si celui-ci est souvent relégué au second plan dans le monde actuel où avoir une tête bien remplie prime sur le reste.

Cela passe par l’activité physique et la pleine conscience de notre posture dans ce monde. Car c’est notre corps qui nous soutient au quotidien et qui nous permet de mener à bien nos tâches quotidiennes, d’apprécier les moments que nous vivons à chaque instant. Si notre corps ne va pas et nous fait souffrir, rien ne va. A l’inverse, s’il est en bonne santé il permet à notre esprit de s’ancrer et vivre pleinement le moment présent et ainsi d’exprimer tout notre potentiel.

L’homme, au même titre que les arbres, les plantes etc. est censé s’ériger vers le haut.

D’ailleurs, je clôture cette article en citant le titre du dernier livre de la réflexologue Gwen Libouban « L’homme est un arbre qui marche »

Jessica.

STRETCHING-MUSCU-CARDIO: LE TRIO GAGNANT

PRO CARDIO: TO BE or NOT TO BE?

Entre ceux qui sont accrocs au cardio ou « running » comme on dit et qui se buttent à des entraînements carabinés de marathoniens et ceux qui ont envie de vomir à la simple idée de courir juste 5 minutes sur un tapis, il y a deux mondes..! et surtout il y a un juste milieu. 

Et c’est juste là, à ce carrefour précis, que se trouve le bénéfice pour votre santé.

L’IMPORTANCE DE DEVELOPPER SA FORCE & SA SOUPLESSE

Dans notre dernier article, nous vous avons expliqué comment la musculation et le stretching comptent, selon nous, parmi les activités physiques les plus importantes (surtout lorsque l’on avance en âge) pour conserver la forme et une bonne santé au quotidien.

IMPORTANCE ET ROLE DU CARDIO

Cependant, je me dois de vous parler du petit petit dernier de la bande : le cardio! 

Et oui, tout comme on renforce et on étire les muscles « externes » c’est dire les muscles visibles (les muscles striés squelettiques comme ont dit dans le jargon), il ne faut pas oublier de renforcer un muscle interne, « caché » qui est notre coeur, en faisant du cardio. Car oui notre coeur est bel et bien un muscle!!! 

« Mais je ne cherche pas à perdre du poids moi, donc j’ai pas besoin de faire du cardio, en plus c’est chiant à mourir! »

J’ai envie de sauter au plafond quand j’entends ça! Mais le cardio ne sert pas juste à perdre du poids!!! Il faut arrêter de lire Closer les amis et plutôt vous mettre à Science et Vie !

Et son rôle n’est pas des moindres: assurer la bonne circulation de nos 5 litres de sang, transporter les nutriments et réapprovisionner notre sang en oxygène: il a en gros bien plus de taffe qu’on ne le pense!

Et prendre soin de cette machine sacrée qu’est notre corps passe également par un « désencrassage » R.E.G.U.L.I.E.R. de notre système cardio respiratoire. Tout comme vous n’hésitez pas à faire réviser votre voiture même si cela vous coûte un rein quelquefois, il en va de même pour l’entretien de votre corps et de votre coeur.

L’IMPACT DU CARDIO SUR NOTRE ORGANISME

Accélérer son rythme cardiaque régulièrement n’a que des effets positifs: réduction de l’hypertension, maîtrise de la glycémie (et donc du diabète), réduction du mauvais cholestérol. Car nous vivons dans une société favorisant le développement de ces pathologies cardio-vasculaires causées et entretenues entre autre par une alimentation sucrée et grasse et une sédentarité de plus en plus généralisée dans laquelle nous nous complaisons. 


Tous ces facteurs (accentués par la consommation d’alcool et de tabac) favorisent les infarctus ainsi que les accidents vasculaires cérébraux. Que ce soit la graisse s’accumulant sur les parois des vaisseaux sanguins ou une augmentation de la pression sanguine dans ces derniers (AVC), ou bien que ce soit l’obstruction de l’artère coronaire entrainant la mort des cellules du coeur (infarctus), il s’agit toujours d’un problème de circulation sanguine qui est altérée.

 

 

Pratiquer une activité cardio permet alors de relancer la circulation sanguine au niveau du coeur et de tout le corps du coup.

BIEN VIEILLIR AVEC LE CARDIO

La plupart des gens qui vieillissent se disent souvent fatigués ou en manque d’energie… à l’exception des personnes pratiquant une activité physique… et cardio!:-)

Car oui en challengeant régulièrement votre cardio, vous vous fatiguerez moins vite et serez plus résistant au quotidien. Ça c’est le deuxième effet kiss cool 🙂 ou le deuxième côté de la biscotte comme dirait mon grand-père!

Donc si vous voulez être des parents « au taquet » ou des grands parents dynamiques qui profitent à fond de leur retraite et de leurs petits enfants, il est grand temps de  saisir le sac à excuses et de le balancer par la fenêtre! 

COMMENT S’Y METTRE

Si malheureusement pour vous cardio rime avec « pure agonie » et que la simple idée d’un jogging vous donne envie d’aller vous jeter par la fenêtre, sachez qu’il existe plusieurs moyens de s’y mettre en douceur: faire une bonne marche rapide, du vélo, du rameur, ou de l’elliptique (si vous êtes en salle de sport) etc. Commencez par faire quelques minutes sur une de ces machines! 

Car quand je vous parle de cardio, je ne vous parle pas de vous lancer dans la préparation du marathon de Paris mais d’essayer simplement de commencer à votre rythme tous les jours ou tous les deux jours au début, puis d’ajuster, petit à petit, selon votre ressenti. Il s’agit de commencer en douceur et de respecter une seule règle: celle de la régularité.

Si vous n’avez jamais fait de cardio de votre vie et que vous décidez de vous y mettre à la lecture de cet article (Papa/Maman, j’espère que vous lirez cet article…jdis ça dis rien…), comprenez que faire du cardio, ce n’est pas sortir faire une ballade digestive « tranquillou Milou ». Faire du cardio pour activer les masses liquides de son corps (le sang et la lymphe) implique de transpirer un minimum, et donc de bouger un peu plus rapidement.

Pourquoi forcément transpirer me direz vous? Parce que transpirer en faisant du cardio, en plus d’activer le système cardio-respiratoire, permet d’éliminer les déchets du corps (également éliminés par les reins).

Après oui, le cardio favorisera également la fonte de vos poignets d’amour, si en plus en parallèle vous avez une alimentation équilibrée. Donc on fait d’une pierre deux coups, c’est pas MAGNIFIQUE tout ça??!!).

Comme je vous l’expliquais dans notre article « transformation du corps: le prix à payer » essayez de ne pas être en train de chatter ou de faire autre chose lorsque vous êtes en train de transpirer, car un travail en conscience est toujours plus bénéfique que lorsque vous êtes en conversation avec Germaine sur Messenger ou en train de lire votre journal!

Le portable oui, mais pour se mettre une bonne musique qui vous plaît et envoie du steak et vous donne envie de vous activer en mode K2000!

LE TRIO GAGNANT

Cette conclusion sera courte mais efficace: STRETCHING-MUSCU-CARDIO. « BASIC-SIMPLE » comme dirait le chanteur Orelsan.

Un peu de stretching pour acquérir la souplesse et l’élégance du corps, un peu de muscu pour en maintenir la force et la résistance, et un peu de cardio pour conserver un système cardio respiratoire en bonne santé.

Nous n’avons plus besoin d’attendre d’avoir des douleurs ou d’être en mauvaise forme pour remettre notre guérison entre les mains de personnes extérieures. Surtout lorsque nous savons quoi faire pour nous sentir bien. Nous devons nous attacher à devenir progressivement les propres artisans de notre santé en assumant cette responsabilité que nous déléguons trop souvent et trop facilement aux autres.

L’idée encore une fois n’étant pas de rechercher la haute performance mais de travailler et d’activer son corps en conscience afin de le garder fonctionnel et «VIVANT»!

Jessica.

STRETCHING ou MUSCU ? LES 2 MON CAPITAINE!

Si je vous demandais: « Vous préférez quoi? Avoir un oeil de verre ou une jambe de bois? ;-)» Que me répondriez-vous? Ahaha, je sais, entre les 2 votre coeur balance…..

 

Et bien c’est la même chose pour le stretching et la muscu! Et chez BODY REBOOT, le stretching comme la muscu sont tout aussi importants l’un comme l’autre! Les 2 activités sont complémentaires et intrinsèquement liées, indépendamment du fait que l’on soit homme ou femme, comme nous l’évoquons dans nos précédents articles : Féminité et musculation et Les hommes et le stretching.

 

Pour être en bonne santé, un corps doit à la fois être  fort et souple. Le but n’étant pas forcément de ressembler à une danseuse de contemporain ou aux fit boys et fitgirls de la salle !!! 

 

 

 

 

Chacun doit travailler en fonction de son objectif et de son niveau, car le but d’un corps souple et musclé doit être en priorité le bien-être et la bonne santé de celui-ci!

LA MUSCU: DEVELOPPER LA FORCE PHYSIQUE DU CORPS 

Je vous arrête net là!

Quand je parle de « force » du corps, je ne veux pas dire qu’il faut chercher à tout prix à avoir la force d’un Avenger. Je vous parle d’acquérir, puis d’entretenir la force du corps, afin de renforcer son immunité, lui permettant ainsi d’être plus résistant à son environnement.

LES CHARGES: « ON EN PARLE OU PAS »?

Les gars: ne pensez pas qu’il faille absolument que vous vous pétiez les lombaires en faisant du soulevé de terre, chargé(s) comme un bourrin, pour être musclé(s)! VA DE RETRO SATANAS! Car nous on « saigne » quand on voit les risques que vous prenez et comment la plupart d’entre vous risquez de finir par vous péter en quatre tôt ou tard. 

C’est d’ailleurs chez BODY REBOOT notre cheval de bataille: les poids utilisés pendant l’entraînement; si seulement les gens pouvaient comprendre qu’ils n’ont pas forcément besoin de charger comme des OUFS pour bien travailler leurs muscles!! On peut les ressentir avec des charges normales. Vous pourrez charger oui, bien sûr, mais seulement une fois que vous serez bien placé(s) et cela afin d’exécuter le geste sans compensation pour éviter les blessures.

Et d’ailleurs, petit rappel, dans l’histoire de l’évolution, l’homme, est un « chasseur-cueilleur », génétiquement conçu à la base pour ramener le butin de la chasse ou de la cueillette. Il ne dispose pas d’un corps (articulations/tendons/cartilages) conçu pour subir autant de pression, avec de si grosses charges, au quotidien.

Les nanas: N’ayez pas peur de vous transformer en mec parce que vous allez soulever des poids de 2 kilos pour travailler vos biceps :« Oui mais si je fais de la muscu, je vais me transformer en armoire à glace! » 

Oui…mais non » en fait! On entend souvent cela de votre part, mais c’est faux. Si tu fais de la muscu Micheline, tu risques de devenir plus jolie que tu es car ta silhouette sera bien différente! 

De plus, sachez que si vous avez plus de « muscles », votre métabolisme  de base va augmenter (car le muscle brûle plus d’énergie au repos que la graisse), donc c’est tout benef! Et comme nous l’avons vu dans notre article Féminité et musculation, pour prendre en masse, comme les musclors de la salle, il faudrait manger comme une « ogresse »,  et/ou prendre des doses de testo, donc NO DANGER!

LE STRETCHING: DEVELOPPER LA SOUPLESSE DU CORPS

Le stretching, c’est P.R.I.M.O.R.D.I.A.L! Si vous nous suivez, on n’arrête pas de vous le rabâcher! Et donc, si jamais vous n’aimez vraiment pas faire du sport, vous pouvez au moins commencer à bouger un peu et à mobiliser votre corps en douceur en faisant des étirements.

Car, même si vous ne souhaitez pas avoir un physique de Ken ou de Barbie, que vous le vouliez ou non, nous sommes fait, les homos sapiens que nous sommes, pour bouger. Et si nous n‘activons pas notre corps, celui-ci s’atrophie et se rigidifie au fur et à mesure du temps, ce qui est à l’origine de douleurs et bon nombre de pathologies actuelles.

Chez BODY REBOOT, on vous en implore pour votre bien; « S’il vous plait », comme dirait la Roumaine (alias Roumy…ou Mariana..enfin vous savez qui), Si vous n’aimez pas le sport, faites au moins du stretching, votre corps vous dira «THANK YOU! » 

Car oui, chez nous, avant de commencer à rééduquer le corps et à le renforcer via la musculation, on cherche à le libérer des douleurs et des tensions via la pratique de massages thérapeutiques et de stretching, dont nous vous expliquons les bienfaits dans cette vidéo « comment mettre fin aux douleurs avec le stretching ».

C’est ce que l’association sportive parisienne MOVING FORWARD fait également dans ses cours de gym douce et de stretching en appliquant notre concept.

https://moving-forward.fr/

CONCLUSION

Vous l’aurez compris, entretenir son corps en l’assouplissant et en le renforçant est entre les mains de chacun de nous. Nous n’avons pas besoin d’être des athlètes de haut niveau pour commencer à faire quelques étirements ainsi que du renfo ou un peu de muscu: So, finies les excuses!

Tout comme nous avons appris à nous laver les mains avant de passer à table ou à nous brosser les dents après chaque repas, nous devons travailler à créer puis intégrer de nouvelles habitudes à notre hygiène de vie. Cela passe par une pratique minimum d’entretien de notre corps, avec en tête une seule et unique priorité: un objectif de bien-être et de santé.

Et petit à petit, lorsque vous commencerez à ressentir la force, la résistance de votre corps et que vous ne serez plus limité(s) dans vos mouvements, alors vous vous sentirez tout simplement VIVANT(S)!