LA RECETTE PARFAITE POUR DETRUIRE VOTRE COLONNE VERTEBRALE!

DES GARS QUI ONT DES DOULEURS

Il y a quelques temps, on vous a parlé de Gérald, puis de Clément, et maintenant on veut vous parler de Kone. Des gars différents, avec des physiques différents, des métiers différents, des vies différentes quoi!

Cependant, ce qu’ils ont en commun c’est qu’ils souffrent et c’est cette souffrance physique, et leurs douleurs qui les ont menés jusqu’à nous!

Kone a fait de la muscu comme un Warrior pendant 5 ans, de la muscu  avec des charges lourdes qui lui ont sculpté un corps de « musclor », mais également aussi façonné un corps avec des omoplates rapprochées lui enfonçant la colonne, et la lui déformant en lui créant d’énormes douleurs. 

Aujourd’hui ce sont ces douleurs qui l’ont forcé à arrêter l’entraînement, il y a 2 ans de cela. Et maintenant, elles l’empêchent de travailler; avant il était mécanicien. Mais maintenant impossible pour lui de lever la tête sans avoir ses cervicales qui le rappellent à l’ordre!

Kone nous a contacté dès que nous avons mis en ligne la vidéo de Gérald, dont nous vous avons parlé dans cet article.

DES GARS QUI EN ONT MARRE

Kone lui aussi a vu tout un tas de gens, et fait tout un tas d’examen: conclusion: RAS, « vous n’avez rien Monsieur » Il a essayé les auto massages et les aiguilles pour ses contractures, les ventouses…sans qu’il ne ressente aucun changement. 

Bref,…il est passé par toutes les phases…et il est fatigué qu’on lui dise qu’il n’a rien alors qu’il a toujours aussi mal…On va devoir le présenter à Gérald, ils vont bien s’entendre 😉 Pour voir notre article sur Gérald, cliquez ici 

Et pour voir sa prise en charge, cliquez juste en dessous.

SERRER LES OMOPLATES = COLONNE ENFONCEE = DOULEURS

Je crois bien que ce qui nous a le plus marqué chez Kone c’est la profondeur de  l’enfoncement de sa colonne, car des colonnes enfoncées chez Body Reboot, nous en avons vues un paquet! mais à ce point…ça nous a fait mal aux mirettes! on aurait pu y clipser une feuille de papier! 

Pas étonnant que son dos soit en feu parce que les muscles de la zone (trapèzes, paravertebraux, rhomboïdes) sont pressés en permanence et buttent les uns contre les autres, ce qui comprime également les nerfs et le vertèbres en dessous.

La colonne est en fait littéralement recouverte par les omoplates!!! Ce qui est à l’origine de ses douleurs de dos.

Car oui, le « serrage d’omoplates » est une HERESIE chez Body Reboot, comme on vous l’expliquait déjà dans notre vidéo ci-après de juin dernier.

Car en plus d’asphyxier vos muscles et la colonne en les recouvrant avec les omoplates, vous ne travaillez pas  du tout votre dos dans sa largeur mais au contraire vous vous construisez un ‘petit’ dos…un dos de ‘fille’ quoi!

Voyez plutôt la différence en photos. 

SERRER LES OMOPLATES = CYPHOSE & COU DE VAUTOUR 

Et oui, à nouveau on vous le dit, on vous le redit, on vous le claironne, le fait de serrer les omoplates va vous faire pousser la poitrine vers l’avant, et du coup, votre tête pour équilibrer votre posture va également s’avancer, ce qui va vous créer un ‘cou de vautour’ comme on le dit chez nous. Résultat des courses: vous allez vous créer une cyphose. 

Mais on vous explique déjà tout ça dans notre article Quoi faire pour redresser et rééduquer votre cyphose  et dans notre vidéo ci après.

Kone ne déroge pas à la règle puisque qu’on lui a toujours dit de serrer les omoplates sur tous ses mouvements de muscu, mouvements qu’il a toujours effectués avec des charges lourdes, donc chez lui la cyphose est très prononcée, et elle ressort d’autant plus qu’il est très cambré….

Si vous souhaitez voir sa prise en charge, c’est par ici:

CONCLUSION

Nous avons commencé un suivi avec Kone et nous espérons vraiment pouvoir l’aider à faire la peau à ses douleurs, afin qu’il puisse reprendre une vie normale.

Une fois seulement ses douleurs parties, s’il souhaite reprendre la musculation, il devra passer par une phase de rééducation de sa posture et réapprendre à exécuter différemment chaque mouvement de musculation avec les placements adaptés selon notre méthode. 

Une fois les gestes acquis et maîtrisés, il pourra alors commencer à faire de la muscu en pleine conscience et commencer à travailler son corps d’une manière saine. Nous y veillerons d’un oeil et d’un pied ferme;-)  Paroles de Rebooteuses!

En attendant de vous donner de ses nouvelles, on vous dit à bientôt!

Body Reboot.

« JE NE VEUX PAS FINIR DEFORME! »

1.BODY REBOOT: LA POSTURE & LES DOULEURS

En général, les gens nous contactent soit à cause de leurs douleurs, ou soit parce qu’ils ont pris conscience que leur posture se déforme au fil du temps et qu’ils veulent faire quelque chose concernant celle ci. Soit à cause des deux.

 

C’est le cas de Clément qui, plein de vie et l’oeil rieur, nous a contacté. II avait peur que les douleurs qu’il commençait à ressentir dans la nuque ne s’accentuent en vieillissant et surtout il voyait que sa posture commençait à prendre un chemin qui ne lui plaisait pas trop et il voulait l’endiguer sans plus attendre!

Il n’arrivait pas à se résigner et à se dire qu’à 43 ans, « c’était comme ça » et qu’il fallait accepter de se voir un peu « tordu »…

Clément est un fonceur: ACTION=> REACTION! A force de recherches, il est tombé sur nous, et ça a été un soulagement, comme il nous l’a dit, de voir que tout n’était pas perdu et qu’il existait des solutions pour rééduquer son corps. Et non, Clément « n’allait pas finir dévoré par des bergers allemands! »;-)

2.LA POSTURE: SOURCE DE DOULEURS

LE FAIT DE SERRER VOS OMOPLATES = LA MORT DE VOTRE DOS A PETITS FEUX 

Il est où celui qui a sorti ce geste anti-corps de serrer les omoplates qui fracasse le dos en 2 temps 3 mouvements? Car si on le trouve, on va lui faire bouffer son invention!:) Gentiment mais sûrement, on va lui en mettre plein l’assiette… 

Non, encore mieux, on va la lui faire répéter jour après jour afin qu’il en ressente tous les bienfaits, car visiblement lui n’a pas dû la tester…

Et bim! encore une fois, Clément ne déroge pas à la règle car quand on lui demande comment il se redresse, il nous fait le classique « bombage de torse/serrage d’omoplates/cou de vautour », le trio encore plus gagnant que le baguette jambon/beurre/emmental de mamie.

 

LE COU DE VAUTOUR ou LE MASSACRE DE VOS CERVICALES

Le « cou de vautour » comme on l’appelle chez nous est une autre conséquence de la mauvaise posture et précisément du fait de serrer les omoplates.

Car physiologiquement quand vous serrez les omoplates et que vous bombez le torse, votre tête est contrainte d’avancer afin de maintenir l’équilibre. 

Mais celui-ci n’est pas inéluctable si vous en prenez conscience et que vous commencez à travailler à la rééducation de votre corps, comme on vous l’expliquait déjà dans notre article Quoi faire pour redresser et rééduquer la cyphose?

3. ENSEIGNEMENT DES BASES DE LA « BONNE » POSTURE: Une rééducation pas « naturelle » du tout

La posture BODY REBOOT est un peu à l’envers de tout ce que tout le monde dit….Et oui, nous on casse les mythes et les schémas posturaux bien ancrés (dont celui du fait de serrer les omoplates) depuis des années…Et on a bien conscience que cela est perturbant, car ça implique une certaine remise en question et surtout ça implique d’accepter qu’il faut tout changer et que ce qu’on nous a inculqué jusqu’à présent n’était pas forcément adapté, et ça l’être humain n’aime pas en général!

Par où commencer?

Ce que nous disait Clément et ce que nous disent pas mal de nos élèves c’est que quand ils prennent conscience qu’ils doivent corriger leur posture, ils ne savent pas par où commencer, ils sont complètement perdus. C’est là où Body Reboot intervient, vous apporte son analyse posturale et vous donne tous les outils en fonction de votre corps afin de vous permettre d’y parvenir.

ETAPE no 1: PRISE DE CONSCIENCE DES DIFFERENTES PARTIES DU CORPS

La première étape, essentielle, est de vous faire redécouvrir les différentes parties de votre corps, de vous en faire prendre conscience, en les activant, en les mobilisant, en y ramenant de la vie quoi! Car ce n’est qu’une fois conscient et consciente de celles-ci que vous serez à même de les bouger de manière dissociée et que nous pourrons commencer à mettre en place les différentes étapes du redressement de votre corps. 

Car si vous n’avez aucune conscience de votre ‘body’, à quoi voulez vous prétendre en terme de redressement ? Comment avoir une action sur quelque chose qu’on ne ressent pas et dont on a 0 conscience? On fait alors du RIEN à partir de rien…..

ETAPE no 2: LES ETAPES DU REDRESSEMENT DU CORPS

Cette première étape de prise de conscience de vos appuis, de vos hanches, de votre sangle abdominale, de vos épaules, de votre nuque + tête étant « activée », il est alors possible de commencer à parler de réalignement du corps. Chez Body Reboot, on l’a « découpé » en 4 étapes, afin de le rendre un peu plus intelligible, que nous vous résumons dans cet article : « Posture: votre placement en 4 étapes ».

Nous vous en parlons également dans notre livre « Tiens-toi droit, la posture qui fait mal. L’analyse différente du redressement du corps ».

Ce processus pourra être plus ou moins long selon les personnes car la conscience et l’intelligence du corps varie d’une personne à une autre, mais cela n’est pas grave!

Encore une fois, chacun à son rythme, en fonction de ses possibilités et sans se mettre la pression!

4. QUOI FAIRE & ET COMMENT LE FAIRE

Activer et imbriquer les différentes parties du corps, dont vous aurez pris conscience au préalable est plus difficile qu’il n’y parait…. Et notre rôle sera de vous guider dans ce but, en vous disant « par où aller » et quoi chercher dans votre corps.

Car nous, on ne vous demande pas seulement de FAIRE, mais on vous explique POURQUOI et COMMENT. Et ça, croyez moi, ça change tout, nous disent nos élèves….On vous explique ce que vous devez chercher et ressentir. Car vous dire de faire quelque chose sans vous dire comment et par quel chemin y parvenir n’a aucun sens pour nous…

Car un même exercice, peut vous rendre beau et être bénéfique pour votre corps tout comme il peut vous « péter » en 2 et vous abîmer..…Le « Comment » vous le réalisez change complètement la donne…..

Ici, nous avons corrigé Clément sur un exercice qu’il pratiquait mais qui l’abimait sans qu’il ne sache pourquoi: l’étirement de la poitrine dans le cadre d’une porte. 

Si vous faites l’exercice, comme on avait dit à Clément de le faire c’est à dire en serrant les omoplates et en cassant la nuque, vous n’en tirerez rien du tout, et vous ne faites que mettre une tension au niveau de vos cervicales, de votre trapèze sup et de vos para vertébraux, super!!! 

Nous, on corrige cet exo et on vous explique que vous devez cherchez à écarter et non serrer les omoplates en tirant vos coudes sur le côté. Cela va vous amener à sentir un étirement des pecs et un étirement + un détassement dans l’articulation de vos épaules, et si ce n’est pas le cas c’est ce que vous devrez rechercher comme sensation…

Pour accéder à la prise en charge de Clément, rendez-vous sur notre vidéo 

CONCLUSION

On ne va pas se/vous mentir, il est très chiant (passez moi l’expression) au début  d’accepter de tout revoir; tout réapprendre, surtout arrivé à l’âge adulte…Il est plus facile pour l’être humain de rester sur ses acquis, car c’est plus confortable,..Cependant, on le sait bien que la progression et l’amélioration ne passent pas forcément par la facilité!

Et donc si jamais vous savez que l’on a rien sans rien et que vous êtes décidé à  vous prendre en main pour mettre un terme à vos douleurs et rééduquer votre posture, sachez qu’on va vous y aider, et qu’on sera là pour vous accompagner sur ce chemin. Vous accompagner, pas vous assister hein? Mais vous guider en vous donnant les clefs pour que vous deveniez autonomes: Parole de REBOOT!!!;-)

 

Allez, à bientôt!

Body Reboot.

« J’AI RIEN NULLE PART, MAIS J’AI MAL PARTOUT! »

« J’AI RIEN NULLE PART, MAIS J’AI MAL PARTOUT!… »

 Hmmm…Bizarre…bizarre…non? 

C’est pourtant bien ce que nous a dit Gérald quand on l’a rencontré la semaine dernière pour un premier bilan postural. Tous les examens qu’il a fait  jusque là n’indiquaient aucun problème particulier, mais ses douleurs étaient pourtant bien réelles!

Gérald a 47 ans, et il s’est mis à la musculation à ses 42 ans. Depuis 2 ans il a dû tout arrêter car il s’est mis à avoir mal partout comme il nous le dit: « aux avant bras, aux coudes, à la nuque, aux épaules…partout! »

Il a vu des tas de spécialistes, a fait au moins 60 séances de kiné, « sans que ça ne lui change quoi que ce soit… » « Et puis  je suis tombé sur Body Reeuboot » comme il le prononce avec son petit accent tout mignon qui nous fait sourire. Et donc il a pris rendez-vous avec nous pour un bilan postural. Et il a bien fait.

BILAN POSTURAL: SERRAGE D’OMOPLATES & DESEQUILIBRE DU CORPS

Si Gérald ne comprend pas pourquoi il s’est mis à avoir mal partout, nous on comprend tout de suite quand on le voit entrer dans la pièce…Sa posture présente quelques déséquilibres « classiques » que nous constatons souvent chez les gens et qu’il va nous falloir corriger.

Comme beaucoup, il s’est habitué à vouloir se redresser et se tenir droit en tirant  les épaules vers l’arrière et en serrant les omoplates, ce qui l’a amené à developper une cyphose et lui a donné en cadeau un petit cou de vautour 🙂 comme on le dit chez nous.

 

 

Mais même si chez Body Reboot, on aime bien les animaux, nous on veut plutôt construire du cou de girafe que du cou de vautour!!!:-)))

Il faudra donc que nous apprenions à Gérald comment ramener les parties de son corps qui sortent vers l’avant et vers l’arrière « dans » son corps. Et ça, c’est tout un programme… Et qu’est ce que ça veut dire concrètement? Ça veut dire que la poitrine qu’on pousse et qu’on sort vers l’avant, il faudra apprendre à la relâcher pour la ramener vers l’arrière, dans l’alignement du corps, ça veut aussi dire aussi que les fichues omoplates qu’on s’est habitué à serrer dans le dos, il faudra apprendre à les desserrer…. Ces parties du corps doivent rester là où le Créateur les a mises au départ! C’est ce qu’on vous expliquait déjà il y a quelques temps dans notre article Votre placement en 4 étapes

On vous explique également dans une de nos vidéos ces différentes étapes.

REPROGRAMMATION & REEDUCATION DU CORPS

Cette première séance de bilan postural consiste à lui faire prendre conscience des différentes parties de son corps; ses appuis, ses épaules, son bas du dos, ses côtes … Nous essayons de lui montrer comment il doit les engager et les placer pour pouvoir réaligner sa colonne.

Il est très important de comprendre que l’on se redresse par l’arrière du corps, par la colonne, le seul élément de notre corps qui nous permet de nous tenir droit et de nous ériger vers le haut.

Pour mieux comprendre visuellement ce que l’on veut vous dire, regardez sa prise en charge dans notre vidéo

Tout cela ne se fera pas en une séance bien sûr car la rééducation posturale prend du temps, (mais le jeu en vaut plus d’une chandelle!), et ce travail de conscientisation devra être fait régulièrement et en conscience par Gérald jusqu’à ce qu’il fixe les premières bases, avant que nous puissions aller plus loin dans le travail avec lui. Car s’il souhaite reprendre les entraînements de muscu sans se blesser, il aura besoin de bases fortes, c’est-à-dire d’une colonne et d’un corps fort.

REVISION DE L’EXECUTION DU GESTE TECHNIQUE

Si jamais vous faites partie des personnes qui font de la muscu comme Gérald, alors la façon dont vous exécutez votre geste est ESSENTIELLE, Sacrebleu!!!! si vous voulez bien travailler et surtout ne pas vous blesser.

En 1h00 de temps nous souhaitons aller à l’essentiel (Il est compliqué et impossible pour nous d’expliquer aux gens en une heure tout ce que nous avons appris pendant toute une vie…On vous laisse imaginer le nombre d’heures de travail de rééducation posturale que cela implique par la suite…)

Nous nous focalisons donc sur la réalisation d’un mouvement de base: le fameux tirage qui doit être appris et maitrisé afin d’apprendre les premières connexions musculaires nécessaires aux premiers pas vers le redressement de la colonne, tout cela dans le but de désactiver les douleurs.

Parce qu’il faut bien comprendre que si vous n’avez aucune conscience de votre corps, vous allez renforcer vos faiblesses et vraiment vous abîmer.

Parmi les mauvais placements les plus souvent rencontrés et qui vous abiment le plus, on trouve les épaules hautes car si elles sont hautes alors ça implique que vous allez :

-1/comprimer les tendons, les ligaments etc. au niveau de l’articulation de l’épaule, ce qui va provoquer vos douleurs d’épaules, comme nous vous l’expliquions dans notre dernière vidéo et dans notre dernier article

et –2/surengager votre trapèze sup et du coup comprimer les vertèbres cervicales et en même temps tout le réseau nerveux de la région souvent responsable de pas mal de douleurs cervicales, de maux de tête, voire d’acouphènes quelquefois. 

CONCLUSION

UNE REEDUCATION QUI PREND DU TEMPS

Parce que Gérald est curieux et qu’il a toujours voulu comprendre l’origine de ses douleurs, il a fini par nous trouver et par découvrir ce qu’il avait et quoi faire désormais à partir de nos explications. 

Gérald était loin de se douter que toutes ses douleurs étaient en lien avec sa posture! En une heure d’accompagnement (enfin 1h45 parce qu’on est sympas:-)), nous avons réussi à lui faire prendre conscience de ses placements erronés et lui donner les quelques premières bases posturales sur lesquelles travailler pour commencer à les corriger. Car oui ce n’est pas en une seule séance qu’il va pourvoir tout changer! 

On vous laisse découvrir son témoignage:

Car comme on vous le dit, encore et toujours, la rééducation du corps ne se fait pas en un seul bilan postural, elle prend du temps, plus ou moins selon chaque personne, c’est un travail de fourmis… ou de tortue… Si vous voulez être le lièvre de la fable de Jean, vous irait peut-être plus vite mais vous irez moins loin, beaucoup moins loin c’est sûr…Alors que si à l’inverse vous optez pour l’option tortue, vous avancerez certes peut-être plus lentement mais de manière progressive et efficace et verrez des résultats qui s’ancreront dans le temps (certaines tortues vivent jusqu’à 120 ans;) Il vous faudra cependant accepter que tout n’arrive pas en un claquement doigt, comme nous y sommes habitués dans le monde d’aujourd’hui! 

TRAVAIL REGULIER & LACHER PRISE

Gérald est professeur de cuisine de métier, mais aujourd’hui c’est lui qui est devenu notre élève le temps d’une séance, et est réparti à la maison avec des devoirs sous le bras 🙂 Au menu pour lui: une routine journalière de « conscientisations »/d’étirements/de renforcement/et d’auto massages. Mais sans se mettre la pression, car il faudra laisser au corps le temps de s’habituer à ses nouveaux schémas. Et pour cela, ce qui compte c’est la régularité du travail.

Car oui on est comme ça chez Body Reboot, nous on vous met au boulot! Car notre job, comme on vous le redit à chaque fois, ce n’est pas de vous vendre du rêve en vous disant que vous allez tout comprendre tout de suite mais ça consiste à vous accompagner sur le chemin de cette prise de conscience de votre corps et de sa rééducation.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui;-) A bientôt!

Body Reboot.

 

EN FINIR AVEC LES DOULEURS D’EPAULES!

Vous sortez de chez votre kiné car vous souffrez de douleurs d’épaules, et vous avez la tête en vrac; il vous a parlé de « rythme scapulo-huméral perturbé » ou peut-être même dit que vous souffriez d’un « conflit sous-acromial »…Résultat des courses, il n’avait même pas fini la fin de sa phrase qu’il vous avait déjà perdu en chemin  avec tous ces termes inconnus au bataillon…

I. L’origine du mal d’épaule

Parce que vous en avez assez de ne rien comprendre, on va démêler tout ça et vous expliquer simplement les choses, quitte à nous répéter, si jamais vous nous suivez déjà.

a. Les épaules hautes et en rotation interne

Si vous avez mal aux épaules, ce n’est pas à cause de votre grand âge, ça va, la vieillesse elle a bon dos! mais à cause d’un défaut de posture, qui avec le temps a  des conséquences. Ce défaut postural (et nous en avons tous, car personne n’est « posturalement » parfaitement parfait, rassurez vous) c’est les épaules hautes et/ou en rotation interne. 

« Ok, qu’est ce qu’elle nous raconte la dame? La dame, elle vous dit que vous avez les épaules qui montent et qui partent vers  l’avant comme un vieux porte manteau en fait!! »

Et vous avez les épaules qui montent et/ou qui partent vers l’avant quand vous passez des heures à bosser sur l’ordi sans faire attention à la manière de vous tenir, ou quand vous vous servez de votre cou comme cale pour bloquer votre mobile contre votre oreille, ou encore quand vous portez votre sac à main, Mesdames, toujours sur le même côté…(d’ailleurs n’oubliez pas d’alterner de temps à autre pour équilibrer).

 

b.Explications anatomiques et physiologiques de la douleur

Et ce sont ces épaules hautes (et qui peuvent en plus partir vers l’avant), qui vont entrainer ce fameux « conflit sous-acromial » dont vous a peut être parlé votre médecin ou kiné. 

En simple, cela signifie alors qu’il n’y a plus assez d’espace entre l’os de votre bras et la partie osseuse coudée de votre omoplate comme vous le voyez sur la photo ci dessous. Les tendons, les ligaments, les muscles situés entre les deux sont alors écrasés, ce qui est à l’origine de vos inflammations et donc de vos douleurs.

A gauche épaule basse sans conflit sous-acromial, à droite épaule haute avec confit

On vous a fait une vidéo courte et simple sur le sujet, pour la voir, c’est par ici:

 c.Mouvements répétitifs + gestes ou pratiques sportives inadaptées= douleurs d’épaules assurées

Et donc si en plus de ces frottements dûs à votre mauvaise posture vous faites en plus des mouvements ou des gestes répétitifs mal effectués par dessus, ce qui arrive très souvent, alors là vous avez the ‘perfect cocktail molotov’ pour vous créer des inflammations, des tendinites, des déchirements voire même en plus de tout ça des douleurs cervicales, comme on vous l’explique dans cet article.

Et soyez conscients que ces mouvements mal effectués ne sont pas forcément dus uniquement à des pratiques sportives inadaptées mais également très souvent à des gestes simples mais répétés du quotidien auxquels vous ne pensez même pas, comme lorsque  vous bricolez, jardinez, manutentionnez etc.. 

II. Quoi faire?

a.Travail sur la posture: rééducation de la place de l’épaule

Pour venir à bouts des douleurs d’épaules, il faudra s‘attaquer à la cause réelle du problème et travailler sur votre posture, c’est à dire dans un premier temps réapprendre la place naturelle de l’épaule qui n’est ni devant ni derrière mais tout simplement sur le côté et qui doit être basse pour prévenir et limiter les frottements dont nous venons de vous parler.

 

On vous en parle de manière très précise dans la vidéo suivante:

b. Mobiliser et étirer ses épaules

Et dans un second temps, il faudra réapprendre à se servir de son épaule, dans votre vie de tous les jours tout d’abord mais également lorsque vous faites votre sport pour la garder fonctionnelle et en bonne santé le plus longtemps possible. 

Epaule fonctionnelle sans conflit sous-acromial

Avis aux adeptes du fameux Crossfit bousilleur d’épaules en masse!  Pour ne pas finir avec des épaules en vrac, il faudra les renforcer en les musclant mais également apprendre à les mobiliser et à les étirer de la bonne façon.

On vous montre dans la vidéo ci dessous comment justement mobiliser et étirer vos épaules. 

CONCLUSION

Pour conclure cet article, nous tenons à vous dire qu’il est primordial dès aujourd’hui « mes bien chers Frères, mes biens chères Soeurs » de prendre soin de vos épaules (que vous ayez 30, 40, 50 ans ou plus!), de les faire bouger, de les étirer, d’y ramener de la vie quoi! Et cela pour prévenir  toutes douleurs d’épaules. N’hésitez pas à jeter un coup d’oeil dans votre miroir de temps à autre, non pas pour faire comme Narcisse mais pour voir si vous vous surprenez avec celles-ci bloquées en haut. « Miroir oh mon beau miroir, dis moi si j’ai les épaules hautes;-) »

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui! A bientôt!

Pour d’autres conseils sur la posture et les douleurs n’hésitez pas à vous abonner à la chaîne et pour recevoir tous nos articles et toute notre actualité, abonnez-vous à nos emails privés en cliquant  ici.

Body Reboot.

CYPHOSE et « COU DE VAUTOUR »: VRAIMENT INELUCTABLES?

Cyphose et déformation du corps

Si vous avez un dos vouté avec la tête qui part vers l’avant, alors vous avez sûrement une cyphose, qui peut ou pas vous faire souffrir. 

Vous êtes toujours jeune d’esprit mais le miroir vous renvoie désormais la silhouette d’une personne plus âgée à cause de votre posture….et vous avez l’impression de voir votre corps se déformer petit à petit au fil des années sans savoir quoi faire…

Je tiens à vous dire que ce n’est pas parce que vous rentrez dans la catégorie «seniors» et/ou que vous êtes grand-père ou grand-mère, que vous êtes désormais fichus et devez accepter comme une fatalité une posture qui vous déplait et qui vous fait souffrir. Non et renon! les dés ne sont pas jetés!

Chez Body Reboot, on renforce le corps et beaucoup de nos élèves sont bien plus « djeun’s » que certains trentenaires ou quinquagénaires…Chez nous, les soit disant « papis-mamis », ce sont des rocky!!! Et ils débloquent quelquefois bien plus d’énergie que leurs enfants ou leurs petits enfants! La preuve avec Serge 70 ans, qui au travers de la musculation et de la rééducation posturale est parvenu à redresser son cou!

Le cou de vautour: Quésaco? 

Vous êtes chaque fois un peu plus contrarié lorsque vous regardez les photos de famille et que vous apercevez votre dos qui s’arrondit et votre tête qui part de plus en plus vers l’avant… 

Chez nous, c’est ce qu’on appelle avoir un « cou de vautour », au risque de vous choquer…

Quoi faire? Les solutions « anti corps »

On vous l’assure, il existe des solutions…mais qui ne sont pas celles qui sont claironées partout…même si très «vendeuses », car rapides, on vous l’accorde. Ces fameuses solutions, ce sont:

 1. Sortir la poitrine et serrer les omoplates

Vous pensez que bomber le torse et serrer les omoplates est la seule chose à faire vu que c’est ce que tout le monde dit, mais cette solution, qui en fait n’en est pas une, ne fait qu’accentuer l’avancée de votre cou…

Pourquoi me direz vous? Parce que lorsque vous sortez la poitrine en tirant les épaules vers l’arrière, le ventre par vers l’avant (et les fessiers vers l’arrière) et la tête est obligée de suivre inconsciemment vers l’avant aussi. Parce que pour chaque partie du corps qui part vers l’avant, une autre part vers l’arrière afin que le corps puisse rester debout et conserver l’équilibre. 

Pour comprendre précisément ce que l’on veut vous dire, n’hésitez pas à télécharger gratuitement notre ebook sur le redressement du corps en vous abonnant à nos emails privés via le lien suivant.

Et donc cette solution censée vous redresser ne va faire qu’accentuer votre cou de vautour: c’est le cercle vicieux du serpent (ou du vautour ahaha il faudrait dire) qui se mord la queue…

2. Se redresser contre un mur

Vous redresser contre un mur, comme on trouve de plus en plus sur la toile, ne ferait qu’aggraver votre cas…..D’ailleurs, ce « redressement » est incompréhensible de notre point de vue, car en voulant vous redresser contre un mur, vous tirez à nouveau les épaules en arrière, et vous êtes obligé de sortir les côtes. Et comme vous cherchez à poser la tête à tout prix contre le mur, vous cassez la nuque et projetez encore plus votre tête vers l’avant, ce qui renforce et la cyphose et le cou de vautour à la fois; et BIM! vous faites d’une pierre deux coups….vous n’êtes alors pas prêt du tout à briser ce cercle infernal!

Les solutions tangibles et efficaces

Il va falloir apprendre à vous redresser d’une manière naturelle c’est-à-dire  sans serrer les omoplates, comme tout le monde le dit, et comme nous vous l’expliquons dans notre vidéo La vérité sur les douleurs cervicales et le serrage d’omoplates. 

En parallèle de ce travaille de « redressement », il va être primordial de renforcer et d’assouplir votre colonne en pratiquant des exercices appropriés et adaptés. 

Comme nous souhaitons vous apporter des solutions concrètes qui vont vraiment vous aider à résorber votre cyphose, vous pouvez cliquez sur cette vidéo.

Pour allez plus loin, nous vous avons préparé un module regroupant une sélection d’exercices ciblés afin de vous guider dans ce travail de rééducation de votre dos. 

Notre programme dure 45 mins et comprends des exercices d’assouplissements et de renforcement à réaliser en conscience:

  • Des exercices d’étirements, indispensables pour détendre et soulager les parties contractées et rigidifiées de l’avant de votre corps qui ont contribué à « plier » et « arrondir » votre colonne en entrainant votre buste vers l’avant et vers le bas. 

  • Des d’exercices de renforcement musculaire pour tonifier celles de la partie arrière de votre corps qui se sont distendues avec le temps.

Bien sûr, nous voulons que vous gardiez bien à l’esprit que ce module n’est pas une formule magique et que vous n’obtiendrez des résultats que si vous le suivez assidûment et régulièrement. Car le corps aura besoin de plus ou moins de temps pour comprendre comment réaliser les exercices et les conscientiser avant que ne s’opère un réel changement au niveau de votre cyphose.

Mais cela en vaut la peine car millimètre par millimètre, au fil du temps, votre corps commencera à se réaligner, et vos douleurs, si vous en avez, diminueront peu à peu.

Car oui, aucun changement qui n’en vaille la peine ne se fait du jour au lendemain, contrairement à ce que l’on tend à nous faire croire partout.

Si vous êtes décidé à vous impliquer dans votre rééducation pour viser et obtenir de réels changements, alors oui, vous pouvez accéder à ce module en cliquant ici

Pour recevoir toute notre actualité, abonnez vous à nos emails privés en cliquant  ici.

LA DIFFICULTE DU REDRESSEMENT DU DOS

POSTURE & REDRESSEMENT DU DOS

Aujourd’hui on a envie de vous parler de posture. « Mais qu’est ce que c’esttt ça que la posture?!!!! » 

Alors la posture c’est quelque chose dont on ne vous parle jamais à part pour vous dire « tiens toi droit, sors la poitrine! » ce qui est un très mauvais début pour commencer à parler posture…car vous commencez déjà à vous déformer en pensant vous redresser….

POSTURE & MAL DE DOS

La plupart du temps lorsque vous avez mal au dos, vous mettez ça sur le compte du sport, du stress, de la fatigue, de votre grand âge… « c’est normal en même temps, j’ai 40 ans maintenant… And SO WHAT?!

Non, non, non et renon, ce n’est pas parce que vous avez atteint 40 ans ou que vous faites un jogging tous les dimanches matin qu’il est normal d’avoir mal au dos!!!!

Je connais un grand nombre de personne qui ont entre 50 et 80 ans et qui n’ont pas mal au dos! Et pour cause elles font régulièrement  du sport (musculation et stretching) et font un travail de fond sur leur posture, comme vous pourrez le voir dans les deux vidéos suivantes Comment bien vieillir avec la musculation et Comment mettre fin aux douleurs avec le stretching

Dos d’un homme de 70 ans pratiquant la musculation une fois par semaine:-)

Et même si oui vos conditions de vie: stress; sédentarité, fatigue etc. peuvent bien sûr faire que vous « en avez plein le dos », tous ces facteurs vont impacter directement votre posture qui elle même va s’affaisser, se relâcher et se tasser si elle n’est pas renforcée et travaillée en conscience.

POSTURE & CONSCIENCE DU CORPS

Travailler en conscience signifie être capable de prendre conscience des différentes parties de son corps, d’être capable de les dissocier et de les travailler une par une avant de pouvoir les imbriquer dans la posture du redressement naturel du corps, le vrai.

On vous explique en détail comment redresser le corps d’une manière naturelle et fonctionnelle, dans notre module « Savoir se redresser » auquel vous pouvez accéder en cliquant ici.

 

 

Pour recevoir toute notre actualité, inscrivez-vous à nos emails privés en cliquant sur le lien suivant: Les emails de Body Reboot

Jessica.

COMMENT AVOIR UN DOS FORT & FONCTIONNEL POUR NE PLUS JAMAIS SOUFFRIR

LOMBALGIES CHRONIQUES & DOS FIGE  EN PERMANENCE

« Surtout, gardez le dos droit lorsque vous ramassez quelque chose par terre, sinon vous allez vous refaire un tour de reins! »  Bah oui bien sûr, et sinon vous pouvez aussi mettre un corset puis ne plus bouger du tout et rester figé(s) avec un balais dans le bip bip! 

Pourquoi ce dogme du dos qui doit rester droit et figé en permanence?!!!! Chez BODY REBOOT on se pose la question car on n’arrête pas d’entendre qu’il faut mieux rester immobile comme des chiens de faïence plutôt que de continuer à bouger normalement. 

UNE COLONNE VERTEBRALE FORTE & SOUPLE

 

 

 

 

 

Chez BODY REBOOT, on pense, que si nous avons une colonne vertébrale, c’est pour pouvoir l’utiliser en arrondissant notre dos, en nous inclinant sur le côté, en nous penchant vers l’avant etc… 

Notre corps est censé à la base être souple et malléable (rappelez vous quand vous étiez petit(s)) afin de nous permettre de réaliser des gestes simples du quotidien dont celui de ramasser quelque chose par terre justement ou cueillir un fruit dans un arbre par exemple.

Car il ne faut pas oublier que nous sommes à la base des homos sapiens dotés à l’origine d’un corps fonctionnel conçu pour être en action, en mouvement : bouger, se baisser, ramasser, grimper, cueillir etc. et non pas rester droit comme un « i » comme si nous avions un bâton quelque part….;-) 

Bien sûr si vous êtes en période de crise (et nous vous renvoyons vers notre autre article sur le sujet Mal de dos en période de crise), il faut dans ce cas faire attention et ne pas forcer. 

REMOBILISATION & RENFORCEMENT DE VOTRE DOS

Mais lorsque votre crise est passée, vous devez commencer à re mobiliser votre corps et le remettre en mouvement doucement afin que les muscles puissent être activés à nouveau. Car contrairement à ce que l’on peut croire, c’est lorsque l’on ne bouge pas que notre corps se « rétracte » et devient fragile. 

Et donc c’est au travers du mouvement que l’on commencera en conscience à renforcer son dos. Attention, fort ne veut pas dire raide. Et donc un dos fonctionnel devra être fort mais souple également.

Il est normal, après avoir souffert des années de lombalgies chroniques, que certains d’entre vous aient de l’appréhension à rebouger, mais cela est absolument nécessaire afin de se reconnecter à ses sensations et surtout afin de ramener de la vie à un endroit qui est resté « mort » pendant des années. C’est d’ailleurs pour cette raison que souvent vous vous faites mal: un faux petit mouvement sur des muscles jamais utilisés et BAM! C’est le drame!

Chez BODY REBOOT, on remobilise le corps, on l’étire, on l'(auto) masse et on le renforce « en mouvement », afin de construire un dos robuste à tout épreuve. On vous explique comment faire dans notre programme Avoir un dos robuste à toute épreuve, qui s’adresse à toutes les personnes qui souffrent de douleurs lombaires chroniques.

Pour recevoir tous nos articles chaque mois, inscrivez-vous à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant: Les emails de Body Reboot

Jessica.

MAL DE DOS EN PERIODE DE CRISE: QUOI FAIRE?

MAL AU DOS AU QUOTIDIEN

Vous souffrez de douleurs de dos chronique… 

Qui ne vous laissent pas une minute de répit et vous empêchent d’aller bosser

Qui vous condamnent à manger les pâtes mal cuites faites par vos enfants parce que vous êtes incapable de vous trainer jusqu’à la cuisine pour vous préparer vous même à manger

Qui vous font devenir une personne irritable que vous n’êtes pas car vous êtes épuisé  physiquement et psychologiquement. 

Vous en avez assez de souffrir. Mais vous commencez en même temps à vous dire que vous allez devoir accepter qu’il va falloir vivre avec ça désormais.

Vous avez vu tout un tas de médecins, kiné, ostéo, chiropracteurs, testé aussi bien les méthodes de grand-mère Jacqueline que les remèdes bio de votre voisine vegane, rien n’y fait, vos douleurs sont toujours là. 

Et vous avez l’impression qu’elles empirent même…et que si vous ne trouvez pas la solution adéquate vous allez soit tordre le cou à un membre de votre famille, soit tomber dans une dépression sans fond….

LES SOLUTIONS A PORTEE DE TOUS

Ce que vous ne savez pas c’est qu’il existe des solutions pourtant simples et à portée de tous, qui ne nécessitent pas d’avoir fait 10 ans d’études pour diminuer vos douleurs et soulager votre dos.

Mais si personne ne vous dit comment faire, c’est normal que vous ne sachiez pas par quel bout commencer. Car partout on vous abreuve d’un tas d’informations différentes, en vous proposant des solutions rapides. Il suffirait juste de claquer des doigts pour que tout aille bien.. Bein voyons!!!

Nous sommes parmi les seules à ne pas amadouer les gens avec de fausses promesses car la dure vérité est qu’il faut en réalité des mois pour soigner des douleurs de dos installées depuis un moment.

C’est ce dont on vous parle dans notre vidéo « mal de dos en période de crise » dans laquelle on vous explique pourquoi vous êtes en crise et comment vous vous êtes « abîmés » le dos.

Puis dans notre module de formation, Comment soulager un dos bloqué, (lorsque vous êtes en crise), on vous donne un programme complet, à portée de tous, à suivre pour soulager votre crise

 

Pour recevoir tous nos articles chaque mois, inscrivez-vous à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant: Les emails de Body Reboot

Jessica.

DOULEURS LOMBAIRES & MUSCULATION DES FESSIERS

Les fessiers, le nerf de la guerre

Si vous faites partie d’un club de gym, vous savez que les exercices de prédilection des femmes qui pratiquent la muscu (car oui, la musculation n’est pas réservée qu’aux hommes, voir notre article Féminité & musculation sur le sujet), sont ceux pour les fessiers. Et pour cause!

 

Et oui, quand on n’a pas la chance d’être né(e) avec des fesses de black naturellement rebondies et qu’on passe la barre des 30 ans, il faut les tafer régulièrement pour qu’elles ne finissent par pendre comme des oreilles de cockers….

On le sait aussi, avoir un « poum poum ass » en forme, c’est le nerf de la guerre car c’est un argument « massue » face à la gente masculine. Et si votre mari vous dit que lui ce qu’il a remarqué en premier chez vous c’est votre intelligence, permettez moi d’en douter un peu…Je baigne dans un monde de mecs (soit dit en passant j’adore), et je commence à être assez familière avec la psychologie masculine…

Donc, avoir le boule de Beyoncé, c’est l’objectif inavoué de chaque femme qui se respecte même s’ils nous arrive à toutes de ne pas avoir envie certaines fois de se trainer jusqu’à la salle pour lever la patounette comme les toutous pour le muscler… Ya des fois où l’on préfèrerait plutôt faire la limace en mangeant de la Ben & Jerry’s dans le canap même si on sait que là alors on passe plutôt du côté obscur de la force en entretenant nos capitons…Monde cruel!!!

Et donc quand finalement vous arrivez à la salle de gym, éreintée(s) après une journée de taf carabinée, le peu de temps que vous avez pour vous au club (juste avant d’enchaîner avec votre rôle de mère), vous le consacrez à vous buter aux dits fessiers-nerf de la guerre (en délaissant un peu le reste, mais cela est un autre sujet…).

Douleurs lombaires et musculation des fessiers

Et donc nous on voit souvent des nanas qui bossent leurs fessiers pendant des heures et des heures sans :

1/forcément avoir de grands résultats

2/et qui se flinguent les lombaires sans savoir pourquoi…même si nous on sait !

Vous ne travaillez pas vos fessiers mais vous travaillez votre dos.

Pourquoi je dis ça ? Parce que c’est vrai: vous faites le mouvement à partir de votre dos la plupart du temps, donc une extension du dos en cambrant excessivement et non une extension de hanche à partir du fessier… Si ce n’est pas très parlant pour vous, nous vous avons fait une vidéo sur le sujet afin de vous expliquer le pourquoi du comment.

Comment faire?

Ce que vous devez faire, c’est apprendre à réaliser vos exercices en restant gainée(s) au niveau du buste et surtout faire les exos à partir de vos fessiers. Il faut que le mouvement soir réalisé par la fesse et qu’il parte de la fesse. DO YOU UNDERSTAND?

Donc si vous travaillez vos fessiers sans vraiment avoir de sensations ou les sentir chauffer , cela veut dire que vous prenez toute la force du mouvement dans le bas du dos, ce qui vous assure une lombalgie sous peu! On vous en parle dans cette vidéo.

A cela s’ajoute en général le fait que vous cherchez à cambrer excessivement car d’après les réseaux sociaux c’est SOOO sexy d’avoir une chute de reins hyper cambrée  même si ça doit vous valoir de finir chez l’ostéo ! Qui ne saura d’ailleurs pas forcément remédier à vos douleurs… On dit ça, on dit rien…;-)

Jessica.

Pour recevoir tous nos articles chaque mois, inscrivez-vous à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant: Les emails de Body Reboot

VOS ENTRAINEMENTS SONT-ILS REELLEMENT EFFICACES ??

Faites vous partie des gens qui sont « chaud patate » et s’entraînent comme des dingues mais qui n’arrivent pas à avoir de résultats? Vous avez tout essayé pour perdre le gras de votre bide ou developper un peu vos pecs mais en vain. Au point d’être au bord de la déprime ou de la crise de nerfs….

« Non mais Jean Louis j’comprends passsss je fais tout et ça ne marche pas! »

COMMENT ETRE EFFICACE DANS SON ENTRAINEMENT

Mais d’abord ça veut dire quoi en fait « être efficace »??

Etre efficace selon BODY REBOOT, ça veut dire qu’au bout d’un ou deux mois d’entraînement régulier et à une « bonne » intensité , vous devez normalement commencer à voir vos pecs se dessiner, vos fessiers se galber, votre taille s’affiner… votre silhouette doit changer quoi! Et vous devez également commencer à ressentir un changement dans votre vitalité et un bien-être global dans votre corps.

Si ce n’est pas le cas et que vous avez l’impression de toujours en être au même point, cela peut signifier différentes choses:

-Soit que votre alimentation n’est pas la bonne: Engloutir une tartiflette de « batard » ou ne rien manger du tout après un entraînement aura dans les deux cas des effets délétères.

Manger trop sucré ne vous aidera pas à perdre votre gras car le sucre ingéré en trop grandes quantités va être stocké sous forme de graisses dans votre corps. Et le sucre ce n’est pas que le sucre en poudre et les desserts sucrés, mais aussi les sucres cachés qui se trouvent partout!

A l’inverse, si vous ne mangez pas assez de protéines après un entraînement, vous n’allez pas permettre à votre corps d’anaboliser c’est-à-dire de construire et reconstruire du muscle après l’effort. Et enfin, si vous vous butez aux entraînements et ne mangez rien à part une pauvre feuille de salade parce que vous voulez désespérément sécher, vous allez vous créer un stress aussi bien physique que psychique et encourager votre corps à stocker plus en activant son instinct de survie (car comme en temps de guerre s’il sent qu’on va le priver de tout il aura tendance à faire des réserves).

Donc votre alimentation devra être stable et équilibrée car si jamais vous ne le saviez pas elle ne représente pas 50, pas 60, ni 70 % de vos résultats mais 80%!!

-Soit que vous êtes stressé et/oui épuisé:

si vous êtes fatigué et/ou stressé vous allez sécréter plus de cortisol, une hormone qui est responsable, par le fait qu’elle augmente l’insuline, du stockage du gras et qui favorise par la même occasion la perte musculaire…super! Donc si vous manquez de sommeil et que vous êtes sous stress chronique, vous aurez beau faire tous les entraînements de la terre, vous vous épuiserez et n’obtiendrez aucun résultat !

Et vous aurez d’autant plus envie de manger n’importe quoi étant donné que l’augmentation de cette hormone dans notre sang est associée à une envie de manger plus gras et plus sucrée. Quand on y pense, lorsque l’on est stressé et crevé, une bonne crêpe au Nutella nous fait souvent bien plus envie qu’une pomme, non?

-Soit que vous n’adoptez pas la bonne attitude dans vos entraînements:

  • Vous êtes soit « MOUS ». Vous êtes là …sans être là! Et oui si vous prenez des pauses toutes les 5 mins pour envoyer des selfies sur WhatsApp à vos « potos » pour faire croire à tout le monde sur les réseaux que vous êtes à fond, vous n’allez pas faire avancer le Schmilblick ! Nous voyons cela trop souvent, et ça casse vraiment le rythme de votre entraînement. S’arrêter pour faire une pause entre chaque série on dit oui, mais couper votre séance en vous arrêtant 15 mins sur la machine à fessiers comme une larve apathique, non!

Ce n’est pas parce que vous vous serez mis en tenue et que vous serez monté sur le plateau de muscu que vous allez vous transformer en Hulk comme par magie!  (et en plus vous monopolisez les machines, et franchement c’est chiant pour ceux qui les attendent pour bosser!) Car vouloir n’est pas faire! Pas de bras…pas de chocolat!

  • ou vous êtes à l’inverse trop « volontaires » et cherchez la quantité! Vous avez l’impression qu’il faut vous sentir épuisé(s) pour avoir la sensation d’avoir bien travaillé. Malheureusement en faire trop en vous faisant des séances de 3h00 en enchaînant les séries n’est pas la solution. Apprendre à lâcher prise pendant ses entraînements ne signifie pas être inefficace mais au contraire être conscient de chaque geste et chercher à comprendre comment travaille son corps.

Ce lâché prise est essentiel et va d’ailleurs de pair avec le repos car c’est cela qui permet au corps d’enregistrer et de mettre en place la progression découlant de vos entraînements. Si vous êtes uniquement dans le mental, dans le « vouloir » en mode « allez je vais me mettre la misère » vous allez vous créer un stress trop important qui va à l’inverse entraver votre progression. 

Autant aller aider vos amis à déménager dans ce cas si vous avez besoin de sentir que vous devez vous déchirer pour avoir l’impression de faire quelque chose de votre corps….

-Que votre posture n’est pas adaptée et que donc vous ne recrutez pas les bons muscles

La dernière raison, et la plus importante même si souvent oubliée de tous car personne ni pense et surtout tout le monde s’en fout: vous n’avez pas la bonne posture. 

Et si celle-ci est mauvaise, vous ne pouvez réaliser de gestes efficaces. Par exemple si vous voulez travaillez vos abdominaux mais que vous le faites en gardant le ventre ressorti et le bas du dos cambré, vous n’arriverez jamais à travailler votre sangle abdominale comme il se doit, et vous risquez à terme (entre autre) de vous déclencher une descente d’organe. C’est le cas des fameux abdos hypopressifs dont tout le monde parle et sur lesquels on fait le point dans notre dernière vidéo : les crunchs danger ou pas?

Lorsque vous faites des abdos vous devez chercher à aspirer votre ventre (cela comprend le bas du ventre et pas seulement le nombril) en les creusant et à les ramener vers le bas et vers l’arrière. Seulement une fois dans cette posture, vous pourrez peut-être, si vos muscles sont assez éveillés et que vous essayez de conscientiser le geste, sentir vos abdos travailler. Car, combien parmi vous ressentez vraiment vos abdos brûler quand vous les bossez? Allez soyez honnêtes;-)

CONSCIENTISATION DU GESTE ET CONNEXIONS NEURO MUSCULAIRES

Je vous prends un autre exemple: le travail des fessiers. Si vous souhaitez avoir un « boule » qui tienne la route, il ne suffit pas de lever la jambe en dilettante dans les cours de CAF du Club Med Gym! 

Car si vous faites le mouvement juste pour le faire et montez votre jambe en engageant le bas du dos (ce qui à terme sera la cause de douleurs, nous reviendrons plus tard sur ce sujet) et sans engager vos fesses, alors elles resteront molles et plates comme des marshmallows car vous ferez alors votre mouvement par le dos et non par la fesse, comme on vous l’explique dans cette vidéo.

Et ça, ça s’appelle le recrutement musculaire 🙂 Donc c’est pas parce que vous levez  la gambette que tout s’engage par l’opération du Saint Esprit! il vous faudra un peu de concentration, un soupçon de conscientisation et une bonne dose de répétition du mouvement pour arriver à réveiller et activer vos muscles comme ils sont censés le faire.

Mauvais mouvement avec bas du dos relâché

Bon mouvement avec bas du dos engagé

Ce qu’il vous faut retenir c’est que ce n’est pas parce que vous faites un mouvement que vos muscles travaillent forcément. Il faut que votre cerveau donnent l’ordre aux muscles que vous êtes censés travailler (pour réaliser le mouvement) de s’activer ! 

Pour résumer vous devez être aussi ACTIFS intellectuellement !! Et lorsque vous travaillez une zone du corps en particulier, vous devez la sentir travailler, elle doit chauffer ou « brûler » ou « piquer » un minimum! Car lorsque vous faites un geste mais que vous ne sentez rien, il est peut être grand temps de vous dire qu’il y a un problème!

Soit vous n’arrivez pas à éveiller les muscles en question soit vous compensez dans votre mouvement avec d’autres muscles.

Tout comme nous avons créé et développé un schéma moteur et des connexions neuro musculaires lorsque nous avons appris à marcher étant petits, il en va de même lorsque nous devons apprendre n’importe quel autre mouvement. Des muscles jamais utilisés auparavant devront être éveillés et mis en action. Ce qui ne sera pas forcement inné et évident de la même manière pour tout le monde. 

C’est ce qui explique pourquoi vous pouvez voir sur un plateau de muscu des gens s’entraîner en réalisant des gestes inesthétiques qui les déforment et à l’inverse des gens qui font des gestes à la perfection qui les embellissent et à qui vous avez envie de ressembler.

Tirage épaules basses sans serrer les omoplates=geste esthétique et faisant intervenir les bons muscles censés travailler pendant le tirage

Tirage épaules hautes en serrant les omoplates=geste inesthétique et entraînant une crispation du trapèze supérieur et une compression des cervicales

CONCLUSION

L’efficacité de vos séances d’entraînements dépend de différents paramètres énumérés plus haut tels que votre alimentation, votre sommeil, votre assiduité pendant les séances mais également d’autres facteurs trop souvent oubliés: la posture et la réalisation et conscientisation du geste. 

Activer les bons muscles sans compenser nécessite d’abord d’apprendre à acquérir la bonne posture qui va de pair avec l’apprentissage du bon geste technique.

Les deux combinés sont essentiels pour:

=> ne pas créer de compensations et donc à terme des douleurs

=>d’arriver à se sculpter et avoir des résultats. Et chez BODY REBOOT lorsque l’on parle de résultats on vous parle de JOLIS résultats. Prenez le temps de vous regarder attentivement dans le miroir « Miroir miroir Ô mon beau miroir »… Est ce que vous trouvez que votre corps s’embellit ou s’enlaîdit? en essayant de rester objectif.

Regardez vous. Encore. De plus prêt. Pas pour être narcissique et pas pour vous déprimer mais juste pour chercher à faire un constat le plus objectif possible de ce qu’il vous manque et ce que vous devez travailler. 

N’oubliez pas, construire un corps se fait petit à petit, jour après jour, avec régularité, patience et persévérance. Dans une société ou TOUT peut s’obtenir rapidement, l’acquisition de la posture et de la conscience du corps font exception.

Jessica.

Pour recevoir tous nos articles chaque mois, inscrivez-vous à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant: Les emails de Body Reboot